Cliquez sur les images pour les agrandir et mieux profiter des dessins.

dimanche 28 août 2011

Une utopie de Juju

En même temps que cette page de mon carnet je vous livre un autre de mes petits "grands rêves".
Au jeu de "qu'est ce que tu ferais si tu gagnais des millions au loto", ma réponse est toute trouvée depuis longtemps.
J'aimerais créer une fondation d'accueil pour les femmes.
Un lieu où puissent se loger les femmes en difficulté, qu'elles soient jeunes ou vieilles, seules ou accompagnées de leurs enfants, venues de n'importe où. Un lieu où elles pourraient habiter, apprendre, faire garder leurs enfants, se faire soigner, travailler, gagner leur indépendance...
Dans mon idée, ce lieu ne serait pas seulement financé par des subventions mais fonctionnerait pour une grande part sur un système d'entre aide et de services mutuels. Bourse d'échange pour les vêtements des enfants, crêche tenue par despensionnaires, nettoyage et cuisine faits aussi par les habitantes. Toutes les tâches internes de ce grand bâtiment pour être assurées par des pensionnaires salariées de la fondation. De sorte que la fondation en tant qu'employeur éventuel de ses pensionnaires deviendrait à double titre un pont d'intégration sociale. Un peu de temps bénévole de toutes pourraient aussi être demandé, pourquoi pas...

L'échange de temps et de service sans notion marchande nous aideraient tous tellement.

Aujourd'hui, on nous demande de payer pour tout. N'importe quel service, n'importe quel geste devient payant. Alors que tant de chose pourraient être faites par échange respectif. Tu donnes un jour de ton temps, tu recevras de l'aide aussi un autre jour.
Je crois que sortir de la logique mercantile nous ferait beaucoup de bien à tous. Hommes et femmes bien sûr.

Chacun de nous a tant d'énergie en lui, et quand ces énergies sont cumulées, elles peuvent devenir colossales, inarrêtables, comme un raz de marée.
Pourquoi on ne s'en rend toujours compte que pour réaliser le pire?...

Soyons optimistes, ma fondation existe déjà en tout petit chaque fois qu'on s'entraide entre mamans, qu'on se repasse des vêtements, qu'on se dépanne pour les gardes, qu'on se refile des conseils et qu'on prend déjà du temps pour écouter quelqu'un en détresse.

Allez, bonne semaine utopiste à toutes! Et tous...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire